Un plat solidaire à Rennes.

Découvrez en plus sur le plat suspendu au travers de ces deux interviews menés par Audrey Leroy.

Entretien avec Marieke, Julie et Hasan du Coucou Rennais

Quelle est l’origine de ce projet solidaire ?

Quelques temps après l’ouverture du Coucou, nous avons constaté un réel besoin : nourrir les personnes en situation de précarité. La première année, nous avons décidé de ne jamais refuser de faire à manger à quelqu’un, qu’il ait les moyens de payer ou non. À la fin de cette première année, d’une part, nous nous sommes rendus compte que nous avions fait plusieurs centaines de repas gratuits, et d’autre part, que nous avions l’image du «resto gratuit». C’est en soulevant cette problématique avec des clients que l’idée du plat suspendu est née : il existe les cafés suspendus, et ce système marche bien, pourquoi ne pas faire pareil avec les plats ? Nos clients pourraient aussi participer à cette cagnotte, et ainsi faire en sorte de mieux répondre à la demande de plus en plus importante.

Comment marchent les plats suspendus ?

Nous faisons des sandwichs suspendus, car il est facile d’obtenir la somme suffisante pour les financer (soit 5€). Ils sont conséquents et servis chauds.
Vous dégustez tranquillement votre poulet rôti et vos pommes de terre persillées. Heureux d’avoir fait un bon repas dans une super ambiance, vous passez à la caisse. La note est, par exemple de 8€ mais vous décidez de régler 10€. Ces deux euros supplémentaires iront donc participer au plat suspendu. Une fois la somme de 5€ atteinte, en deçà du prix réel du plat (le reste du coût, du coup, est pris en charge par le Coucou), un plat sera mis « en attente » (reconnaissable à une pince à linge accrochée devant la vitrine du restaurant). Monsieur tout-le-monde qui a oublié son portefeuille, un sans-abri, un étudiant fauché… qui que ce soit, pourra ainsi manger un bon plat « cofinancé » par le Coucou Rennais et ses clients solidaires.

Les clients donnent-ils facilement ?

Oui, certains viennent et participent un peu pour le plaisir de donner. D’autres viennent particulièrement ici pour laisser un plat suspendu comme un acte militant.

Qui profite des plats suspendus ?

Principalement des personnes dans le besoin, mais pas uniquement. Le bouche à oreille fonctionne bien, certains centres sociaux en parlent. Des personnes de tous les âges en profitent. Le concept fonctionne bien et participe à l’univers convivial du lieu.

Combien de plats suspendus cuisinez-vous ?

Nous réalisons en moyenne une vingtaine de plats suspendus par semaine. Le café n’est pas suspendu mais à prix libre.

 


Interview de Martin, client du Coucou Rennais

Comment as tu découvert le Coucou Rennais et ses plats suspendus ?

C’est par le bouche à oreille que j’ai connu le Coucou, et c’est une fois arrivé sur place que j’ai découvert les plats suspendus. Le concept m’a tout de suite plu. Nous étions plusieurs et nous avons presque tous laissé un peu d’argent, et à nous tous, nous avons financé un plat suspendu.

Es-tu retourné ? et pourquoi?

Oui, plusieurs fois, et à chaque fois je donne un peu. J’ai des tickets restaurant alors je n’hésite pas à en donner. J’y retourne régulièrement car c’est bon, l’ambiance est conviviale et cela me permet de lutter contre des inégalités autour d’une bonne assiette locale.

Livraison à vélo

NOUVEAU !

Pour faire face à la crise que nous vivons, le Coucou Rennais vous propose un nouveau service.

La BOUTIQUE EN LIGNE vous permet de commander l’ensemble des plats que vous aimez tant ! Venez ensuite les retirer sur place au restaurant !

Je visite la boutique maintenant !

La vente à emporter d’alcool est interdite après 20h00. Aussi, si vous souhaitez du vin ou de la bière, vous devez récupérer votre commande sur un horaire avant 20h00.

Nous avons hâte de vous retrouver ! Bon appétit !